• BABYLONE

     

    Babylone

     

    Que pardonne Babylone

    Des assaillants, des hélépoles,

    Que pleure et gronde

    La noble métropole.

     

    Des jardins chatoyants

    Aux coronilles impérieuses,

    Savoure les derniers moments

    Cité mystérieuse.

     

    Écorchée par le glaive

    Des guerriers déliquescents,

    Dans la nuit tu es blême

    Au petit jour tu faiblis sciemment.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :