• L'homme qui ne rêve pas

     

     

     

     

    L’HOMME QUI NE REVE PAS

     

     

    Le jour se lève

    Toujours pas de rêve

    Il n’est plus lui-même

    Il ne veut pas qu’on l’aime

     

     

    Sous ses couvertures

    Il observe les toitures

    Veut s’évader irrémédiablement

    Rien que le vide est le néant

     

     

    Il pense à la mer qui se languit

    À l’ivresse de la lune

    Tandis qu’au fond de son lit

    Il est comme une enclume

     

     

    Morphée est ingrate

    Plus il l’a flatte

    Moins elle viendra

    S’enchevêtrée dans ses draps

     

     

    Il ne rêve pas

    Le soleil n’est pas là

    Les méandres de l’obscurité

    Le paralyse glacé

     

     

    Et puis au matin

    Doit se prendre par la main

    Pour affronter le brouillard

    Et tous ces cauchemars !

     

     


  • Commentaires

    1
    VALPO
    Dimanche 4 Avril 2010 à 16:17
    j'aime beaucoup ce poème
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :