• La mer vide





    LA MER VIDE

     

     

     

    Cette mer vide

    Qui transpire d’écume

    Ces envolées de brume

    Striant un ciel rigide.

     

     

    Une fraîcheur pétille

    Et des murmures vacillent

    La mer est en émoi

    Comme pour la dernière fois.

     

     

    Les horizons cristallins

    Bigarrent l’étendue

    La mer se plaint

    Et gémit en vain.

     

     

    Des pétales de neige

    Tombent en virevoltant

    Des traînées de senteurs

    Brillent en s’arc boutant.

     

     

    La mer vide

    S’octroie une douceur

    Ses entrailles avides

    Prennent des couleurs.

     

     

    Une musique plane

    Sur des bouquets de rêves

    Des sourires se pavanent

    En transpirant des gouttes de sève.

     

     

    La mer vide

    Ne sera plus insipide

    Jailliront des flots nacrés

    Bercés par une brise argentée.

     


  • Commentaires

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :