• Le moussaillon

     

     

    Le moussaillon sur la mer

    Ecoute les naïades

    Comme une tentation éphémères,

    Comme une envie de noyade.

     

     

    La houle puissamment l'entoure

    Elle fustige de ses élans.

    Un peu de haine, un peu d'amour

    Dans ces écumes bouillants.

     

     

    Le moussaillon a le syndrome du voyageur

    Parti au centre de quelques désirs

    Et au comble de sa peur

    L'océan le bercera pour le saisir.

     

     

    Songeur sur son épave

    Il a des vagues à l'âme

    Et les vagues dures et suaves

    Le poussent , le soufflent comme une flamme

     

     


  • Commentaires

    1
    visiteur_marie
    Samedi 17 Mai 2008 à 16:59
    tres jolie po? bravo
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :