• Le nénuphar

     

    LE NÉNUPHAR

     

     

    Je suis assis sur un nénuphar

    Je tangue comme une barque solitaire.

    A la surface le grouillement de joyeux têtards

    Forment des étincelles illuminant l'étang et mes chimères.

     

    J'ai envie de me laissez aller

    Au gré de la brise parfumer

    Me poussant si délicatement

    Au fil de l'eau et du temps.

     

    Je me soulage de milliers de fardeaux

    Je me détache d'une multitudes de souffrances

    Je continue à glisser en silence

    Comme les cygnes noirs de Sambéo.

     

    Et si je me sent soudain grivois

    C'est parce que je pivote, je tournois.

    Mon nénuphar bondit tel un manège enchanté

    Comme si je désirais quelques sensations passionnées.

     

    Assis sur mon nénuphar

    Je pense rentrer très tard

    prolonger encore longtemps cette apothéose

    Calme, fragile mais grandiose.

     

     


  • Commentaires

    1
    ARTISPOSTE
    Mardi 7 Avril 2009 à 20:48
    bravo pour ce po? sympa et bien ?is
    j'aimerais voguer ?lement sur un n?phar pour me laisser aller ?es pens?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :