• Nuits blanches


     

    NUITS BLANCHES

     

     

    Pour des nuits blanches

    Passaient de l'autre côté

    J'avais eu carte blanche

    Pour me fondre dans l'éternité.

     

     

    Je partais percé l'obscurité

    Jusqu'à en être enivré.

    Si c'était un rêve, je l'aurais su

    Si c'était un rêve, cela m'aurait plu.

     

     

    En tous cas j'ai pu flâner dans des allées dorées

    Percevant des appels de désirs magnifiés,

    pendant que les matins blafards s'apprêtaient à surgir

    Défiant ces mondes parallèles prêts à mourir.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :