• Panorama

     

     

    PANORAMA

     

     

    L’eau claire

    Pas encore brouillée

    Prends la lumière

    De la lune mouillée.

     

     

    Le cerisier désiré

    Ombrage le coeur moucheté

    De la licorne caméléon

    Projetant toutes les saisons.

     

     

    Les grandes ivresses

    S'en remettent à la paresse

    Protégées par les grandes jonquilles

    Aux allures de reines à la vanille.

     

     

    Les tilleuls étonnés

    Promènent leurs branches ailées

    Les bourrasques de silence

    S’enflamment avec condescendance.

     

     

    La fraîcheur apaisante

    Emane sa fragrance hilarante

    Les rêves planent en douceur

    Sur les rivières pleines de candeur.

     

     

     


  • Commentaires

    1
    freddow
    Mercredi 7 Juin 2006 à 12:22
    salut et bonne continuations pour ton blog de po?e

    luna
    2
    visiteur_Philippe
    Samedi 2 Septembre 2006 à 17:48
    Joli conte onirique. Merci Fred
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :