• VENT

     

     

    Du ciel, tes soupirs m'interpellent

    Hymne qui voyage dans l'éternel.

    Tu passes puis tu chancelles

    Sur des rives lointaines, irréelles.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :